textes: coup de coeur

Coup de coeur: The Grand Budapest Hotel

Sinon Sur Terre épisode 7

Un grand coup de coeur pour ce Grand Budapest Hotel. Un grand Merci pour Wes Anderson de savoir ce qu’est un film, de savoir ce qu’est une histoire. Merci à lui de ne pas penser à ses spectateurs comme des zombies au cerveau atrophiés ou  des enfants.. Merci à lui de savoir raconter des histoires pour les adultes qui nous permettent de nous évader, d’imaginer même au dela de ce qui nous a été montré. .

Chaque plan de ce film va à l‘aide d’innombrables détails raconter une histoire dans une histoire. Wes Anderson nous livre là de parfaites poupées russes que l’on meurt d’envie d’ouvrir pour regarder ce qu’il y a dedans. Merci à lui de raconter son amour du cinéma à travers son film. Merci pour le burlesque cotoyant les oeuvres de Stefan Sweig encore un mélange des plus fous. Merci à lui de faire quelque choses d’intelligent loin des habituels poncifs que l’on nous sert.

Tout dans ce films respire la mort mais une mort poétique qui nous transporte petit à petit puis de plus en plus vite dans la folie douce et à la fin inéluctable.

Merci pour l’esthetique de son film, pour ce monde de poésie ou se cotoient poesie, mensonges mort, amour, violence tout cela sans fausse note. Pourquoi parlez plus du film allez y pour vous réconcillier avec le cinéma.

Tetes Raides: facebook

Site internet: 

Noir désir n’est plus. Je n’arrive pas  a accrocher à l’album de Bertrand cantat. Que reste t’il en rock français de ma génération. Pas grand chose à mon gout. Reste peut être eiffel luke et surtout têtes raides.  Vous noterez que je ne parle pas de Saez pour ne pas vampiriser ce coup de coeur.

Véritable OVNI, les têtes sont un groupe qui n’a jamais rencontré le grand succès qu’il aurait du avoir. Pourtant ils sont de la même époque que Noir Désir. Mais ont’ils vraiment cherché le succès ou bien  apprecient-ils d’être en contre courant avec pour exemple ce formidable album qu’est Corps de Mots. On assiste là à des lectures de texte qu’ils intépretent en chanson et que j’ai eu la chance de voir en live. Extrait

Les têtes raides ont plus de 30 ans d’ancienneté et durant toutes ces périodes n’ont cessé de délivrer des chansons rocks aux textes ciselés. Je dis bien chanson rock car parfois j’aurais aimé qu’ils soient un peu plus fou un peu plus rock. D’ou ma préférence pour Noir Desir qui par leur énérgie me communiquaient le sentiment de révolte de mal être qui les accompagnaient. . têtes raides ont aussi plein de révolte, plein de mots, peut être plus que Noir Dez seulement pour les apprecier, il faut se mettre en charentaise dans son fauteuil se laisser porter et parfois penser. Un peu tout l’inverse du rock que l’on a pu connaitre ado non ?

Cet album les terriens c’est justement des textes tristes, nostalgiques porté par des instrumentations énergique joyeuse. Encore une fois le groupe nous offre un contraste des plus séduisant.

Ce dernier album je le trouve parfois un peu plus rock’n roll rockabilly un peu plus sentimental, un peu plus mélancolique avec des textes appuyant sur l’urgence de vivre, pour ne pas rester comme une feuille blanche sur un carnet. Là ou les Têtes Raides par un manque d’énergie pure m’avait parfois rebuté, sur cet album me plaisent énormèment et m’accompagnent dans mes ruminations contre ce triste monde. Et si  tout simplement avais je vieilli ?

Ce contenu a été publié dans Textes des émissions.. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *